ladecouvertedelasemaine-rollandGarros
Chaque année à la même époque (dernière semaine de mai + première semaine de juin), Roland-Garros annonce l’arrivée de l’été.

Au programme, quinze jours consacrés à la petite balle jaune qui met sur le devant de la scène des dizaines de joueurs de tous pays venus s’affronter. J’ai eu la chance d’assister aux finales Homme et Femme.

L’occasion de voir l’envers du décor du tournoi également appelé French Open par nos amis anglophones.

 

Acheter des billets

Premier calvaire avant de rejoindre Roland-Garros, les billets ! Oui vous vous dites que c’est très simple mais en fait non. Car ce sont d’abord les licenciés de la FFT (Fédération Française de Tennis) qui ont le droit d’acheter des places qui leurs sont réservées. Et dans un second temps seulement, tout-un-chacun peut ensuite en acquérir par ses propres moyens, que ce soit par Internet ou directement depuis les « bureaux » de Roland-Garros situés près du boulevard d’Auteuil dans le 16 ème à Paris. Inutile de préciser que vous aurez le plus de chance d’acheter des billets en vous déplaçant à Paris qu’en restant assis bien sagement devant votre ordinateur. Combien ça coute ? La finale dame coûte moins d’une centaine d’euros, contre environ 150 euros pour la finale homme. Bien évidemment, cela dépend des catégories. Les prix indiqués sont pour la catégorie 3. Note pour les billets KDO : le prix est écrit dessus 🙂 N’oubliez pas de le stabiloter avant de les offrir 😉

FullSizeRender (1) FullSizeRender (2)

R-G, here i Go !

Pour vous rendre à Roland-Garros, rien de plus simple : c’est sortie Porte d’Auteuil depuis le périphérique parisien si vous venez en deux, trois ou quatre roues. Les scootards et motards peuvent se garer directement Boulevard d’Auteuil. Pour se garer en voiture, vu que les rues alentours sont bloquées et que les allées de R-G sont gardées par des flics, vous allez devoir marcher… Pour les aficionados de transports en commun, deux lignes de métro sont faites pour vous : la 9 (stations Michel-Ange Auteuil, Michel-Ange Molitor) et la 10 (Porte d’Auteuil ou Boulogne Jean-Jaurès). Aux abords de R-G, vous trouverez des consignes pour laisser vos casques ou bagages (je ne sais pas si c’est gratuit ou payant).

Roland-Garros lutte contre les pi(c)rates

FullSizeRender_3Une fois vos billets achetés et imprimés (vive les e-tickets), il faut passer les portiques de sécurité du stade et échanger votre e-ticket contre un autre… Ils appèlent ça une contremarque. C’est un billet rikiki que vous pouvez garder en poche et qui va vous permettre d’entrer dans le court de votre choix. Ou presque. Car les billets achetés sont valables pour un court donné comme les célèbres Philippe Chatrier (le central) et Suzanne Lenglen. La contremarque sert surtout à éviter la revente des billets à prix les jours de tournois à enjeu ! Il n’était pas rare ces dernières années de voir des gens un peu louches aux abords de R-G « chercher des billets », pancartes à l’appui, et bien évidemment espérer en vendre au premier venu.

Pour résumer, il faut désormais montrer son billet ou e-billet pour entrer dans les allées de R-G, passer les portiques de sécurité, récupérer une contremarque, montrer cette contremarque pour rentrer dans le court de votre choix (ou presque donc). Et si il vous prenait l’envie de quitter le court pour aller aux toilettes ou vous acheter à boire, il faut aller récupérer un « ticket de sortie » qui va vous servir pour revenir ensuite sur ce même court (ouf !!).

Et une fois sur place ?

FullSizeRender_4C’est là où ça commence à devenir intéressant pardi ! On accède directement au « village olympique » où l’on peut trouver toutes sortes d’activités : transats pour bronzer au soleil, courts de tennis minimalistes où vont s’entrainer grands joueurs et juniors, mini superettes pour acheter à manger et à boire, … Et ce n’est pas tout. Cette année, aux abords du court Philippe Chatrier, on retrouve le RG Lab, une grande surface – au sous-sol – dans laquelle on visite des stands qui présentent toutes les geekeries qui ont un rapport avec le tennis : mesure de vitesse de la balle quand on fait un service, TV incurvées, salle de projection de films ou jeux-videos sur 360 degrés (oui sur les 4 murs, le plafond et le sol), lunettes en réalité augmentée en carton de Google, … bref un endroit où il faut aller vous l’aurez compris. On peut noter enfin qu’à certaines heures, R-G propose de petites animations dans les allées des courts (personnes sur des échasses, mini jeux-concours, …).

FullSizeRender_1 FullSizeRender_2

Les astuces des billets pour la finale

Vos billets pour la finale sont valables pour tous les courts de tennis de la journée. Si la finale dame a lieu a 15h, vous pouvez venir à Roland-Garros dès le matin à l’heure d’ouverture, c’est à dire 10h30. Et vous êtes libres de faire ce que vous voulez ! Il suffit de vous rendre sur le site officiel (rolandgarros.com) et de regarder le programme ; vous avez accès à tout ! Ca peut paraitre logique mais ce n’est pas écrit sur les billets. On n’y retrouve que la mention « valable sur le court Philippe Chatrier ». Sauf que vous accès à tous les courts avant ou après la finale. Idéal pour assister aux autres finales en double ou pour assister, et c’est la seconde astuce que je peux donner ici, aux tournoi des légendes.

Comme son nom l’indique, vous retrouverez Guy Forget, Henri Leconte, Mansour Bahrami et tous les autres joueurs français ou internationaux qui ont compté dans les années 80 et 90. Sympa comme tout 🙂 Surtout que les joueurs jouent pour le fun et sont donc beaucoup plus détendus. Un Roland-Garros sans tournoi des légendes n’est pas un R-G réussi !

Et pendant les matchs ?

FullSizeRenderLà aussi c’est le pied et c’est l’avantage de ce sport. Les matchs démarrent à l’heure (tout du moins en finale), il fait beau (tout du moins cette année), on respire (mais pas trop car on reste juste à côté du périph’), l’ambiance est bonne (tout du moins sauf quand Tsonga perd) et il est possible de prendre une pause pour sortir du court et acheter à boire ou à manger quand on veut. Les sièges ne sont pas particulièrement confortables (hors loges) mais ça suffit pour tenir 3 ou 4 heures sans gros mal de dos. Deux coups de gueule tout de même car tout n’est pas parfait non plus ! D’abord vis à vis du public de plus en plus irrespectueux des joueurs : les gens crient parfois pendant les échanges, prononcent souvent des phrases idiotes juste pour se faire remarquer (« Serena, épouse moi ! », « vas-y Sharapova » quand c’est un match qu’avec des hommes) et être entendu à la TV, … Et ensuite vis à vis du niveau de remplissage des courts. Finales mises à part, les courts sont presque vides et les places VIP complètement désertées… alors qu’il est bien souvent impossible pour les fans de tennis de mettre la main sur des billets, même pour des matchs dits secondaires.

PS : bon, si on parle de Roland-Garros, difficile de ne pas rappeler les noms des vainqueurs cette année : Serena Williams côté femme (qui empoche au passage 900 000 euros), et Stanislas Wawrinka (qui touche quant à lui 1,8 million d’euros).

La minute intelligente offerte par Wikipedia

Les Internationaux de France, ou Tournoi de Roland-Garros, ou plus simplement Roland-Garros, est un tournoi de tennis sur terre battue créé en 1925 et qui se tient annuellement depuis 1928 à Paris, dans le stade Roland-Garros. Il succède au Championnat de France créé en 1891. Organisé par la Fédération française de tennis (FFT), il est l’un des quatre tournois du Grand Chelem, le deuxième dans le calendrier après l’Open d’Australie en janvier. Suivent le tournoi de Wimbledon, dernière semaine de juin et première semaine de juillet, puis l’US Open en août.