La découverte de la semaine #10 : les Bonbons Japonais

les bonbons japonais

À la cerise, à la fraise ou au citron, doux ou acidulés, gluants ou croquants, les bonbons japonais n’ont (presque) rien à envier à nos bons vieux bonbons Français (team Tagada represent). Dans ce cas quel est l’intérêt me direz-vous ? Et bien avant de les manger c’est à vous de les….fabriquer !!

Fan de mangas, d’animes et de « kawaii faces » en tout genre, je fais partie de ces nombreuses personnes qui vouent un culte sans fin à la culture japonaise et à toutes ses japonieseries. Sauf pour les sushis. Beurk, caca.
Distributeurs de nourriture ou de jouets à chaque coin de rue, petit personnage kawaii attachant sur le moindre emballage, emissions de télé complètement barrées, nouilles instantanées aux mille parfums et j’en passe ; le Japon a l’air cool (quand les centrales nucléaires n’explosent pas).

les visages Kawaii
Kawaii veut dire « mignon » en japonais et se caractérise par ses personnages souvent haut en couleur et aux expressions du visage bien particulières et si mignonne 🙂

Du coup, pour me dégoter un peu de Japon chez moi, j’ai décidé de tester ce qui s’introduit doucement en France, les bonbons Japonais à se fabriquer soi même 🙂

Premier défi : trouver des bonbons Japonais. Impossible de trouver ces bonbons (ou « キャンディ » en japonais , à prononcer « Kyandi ») dans le Franprix ou le Carrefour du coin. Même dans le rayon « produits du monde » du méga Auchan de banlieue, à part des nouilles instantanées rien à se mettre sous la dent côté confiseries.
J’ai la chance d’habiter à Paris, donc à peu près tout ce qui peut se vendre s’y trouve, mais Internet reste le plus grand magasin où je suis sure de trouver tout ça. Le site candysan semble proposer le plus large choix de bonbons, snacks, nouilles et j’en passe.

Perso je tente un supermarché qui vend des produits directement importés du Japon, rue St Anne dans le 9ème à Paris, paradis du Gyoza et nouilles en tout genre : K-Mart
Les rayons du supermarché asiatique K-Mart
J’adore leurs packaging et me perdre dans ces rayons et toutes saveurs que je ne connais pas (encore) est déjà un délice.
Voila pour les adresses à mettre dans un coin si l’envie vous prend de tester tout ça. Passons maintenant au détail de mon panier so kawaaaiiii !!

La sélection de bonbons japonais

J’ai sélectionné 6 produits sans même comprendre les noms ou les goûts. C’est la qu’on teste le boulot des gars du marketing : si le packaging est cool (coloré, un perso mignon mais pas neuneu, pleins de messages et de trucs qui claquent) alors je mets le produit dans le panier.
Etant donné que les produits sont directement importés du Japon, on peut penser que les prix soient élevés mais non : 2,90€ pour le plus cher de ces produits et encore, c’est parce qu’il y a Snoopy dessus.

Premier test

Pour ce premier test je choisi le nounours qui a visiblement trop mangé de ses bonbons
Bonbons japonais

 

Je ne m’inquiète pas trop sur comment ça se prépare ou quel goût ça a puisqu’après tout c’est un bonbon pour enfant (donc exit les épinards) et la notice est en…images 🙂
Il suffit donc de suivre les vignettes au dos du paquet pour comprendre comment / dans quel sens je dois manger le ou les bonbons :). Et à l’intérieur on retrouve les différents ingrédients que je vais devoir mélanger dans un mini plateau en plastique à deux compartiments

bonbons japonais, contenu et instructions

D’après les instructions au dos du paquet, je dois maintenant déposer le contenu des deux sachets à part dans le plateau en plastique, puis piquer un bonbon avec le cure dent (un cure dent qui vient du JAPON youhouu!! ), tremper le bonbon dans ce gel rouge gluant puis dans les mini boules de sucres.

bonbons japonais - suivre les instructions

C’est la tout l’intérêt je trouve de ce genre de bonbon, c’est qu’en plus de découvrir les différentes matières, couleurs & odeurs, tout ces mélanges réveillent mes papilles et j’ai l’impression que le bonbon aura alors encore plus de goût. Sans compter que je peux dire « c’est moi qui l’ai fait ». Je veux dire, les m&m’s c’est cool hein, maaaiss booonnn on ouvre le paquet, on se gave et ça va pas plus loin. Alors que la…c’est carrément plus coolos.

bonbons japonais, sucette trempée

Pour info je m’en tire pas trop mal, c’est un bonbon à la fraise et au citron, recouvert de sirop gluant à la cerise et de mini boules de sucres (histoire d’être sur de devenir diabétique)

bonbons japonais - croque

 

Deuxième test

On grimpe d’un niveau, et cette fois-ci le paquet contient carrément un moule dans lequel il faudra modeler deux pates au goût différent pour obtenir son bonbon.

bonbons japonais, les moules a bonbons

Deux pâtes donc, goût fraise et citron, que l’on va déposer des deux côtés du moule pour ensuite déposer au milieu une tige qui servira à tenir le bonbon. Le moule est petit mais plutôt bien fait et de bonne qualité du coup on peut aller dans les détails et ne rendre par exemple que certaines parties du corps rose fraise et le reste jaune citron.

bonbons japonais - pâte et moule

Le résultat est carrément mignon (so kawaaiiiiiiii).

bonbons japonais, sucette panda

 

Troisième test

Celui-ci est plus simple. Sur une plaquette on retrouve plusieurs bonbons en forme de blocs de riz, poisson cru ou cuit. Ils sont hyper collants et le but du jeu est donc de monter ses propres sushis et de les manger ! Ce genre de sushi la je dis oui !

bonbons japonais, sushi

 

Quatrième Test

On retourne dans les mini kits avec ce 4ème paquet choco-banane ! Ici aussi le procédé est simple. On place la pâte goût banane au bout d’une pique qu’on trempe dans du chocolat puis dans des mini boules de sucres. C’est à la fois doux et croquant !

bonbons japonais - choco-banane

 

Et franchement c’est pas dégeu !

bonbons japonais, gout banane

 

Enfin, cinquième et dernier test !

Rien à construire cette fois-ci mais étant fan de mikado, je suis quasiment sûre de n’avoir jamais croisée la route de ceux là dans un supermarché français. Du coup il fallait tester (en plus y’a un Snoopy dessus, rapport au packaging cool toussa toussa ). J’annonce : biscuit fin enrobé de chocolat au lait aromatisé à la fraise avec de vrais morceaux de fruits incrustés dedans. BOUM

bonbon japonais, mikado fraise

 

Et voilà ! C’est tout pour la découverte de la semaine ! J’espère que c’est une vrai découverte pour vous, et que maintenant vous vous laisserez tenter par un ou deux bonbons Japonais ! N’hésitez pas à jouer le jeu à fond ! Choisissez en fonction de la tête du paquet, de ce qui vous semble être une fraise ou une pomme ! Dans le pire des cas, c’est une bonne tranche de rigolade à tenter de tremper, coller, engluer. Pour les enfants ET les adultes ! 🙂

Tenez moi au courant de vos découvertes culinaire en commentaires ou sur la page Facebook du blog : Un beau bordel

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *